>

01Men 1er portail masculin : Informations et articles
01men  >  Automobile  >  Dossiers

Les tops et les flops 2012

L’année 2012 aura été marquée, côté automobile, par le retour de la crise. Un marché en pleine déprime qui aura toutefois connu de belles surprises et quelques déceptions. 01men revient sur l’année automobile écoulée.

laisser un avis

sommaire

Voir tout le sommaire  

La métamorphose d’Opel

On disait la marque allemande moribonde lors de la crise de 2008 et les rumeurs de revente voire d’abandon par General Motors se faisaient pressantes. Aujourd’hui, Opel semble sur la voie de la guérison et pourrait bien mener la barque dans l’association avec un groupe PSA au plus mal. Un spectaculaire retour dû à une gamme en plein renouvellement. Si les Opel ont souvent manqué de fantaisie et de séduction, la marque au Blitz a négocié avec talent un virage côté style et qualité. L’année 2012 aura été marquée par plusieurs nouveautés marquantes, à commencer par l’excellent SUV Mokka pétri de qualités. Mais c’est la petite Adam qui a le plus étonné son monde avec une finition réellement parfaite, un comportement rigoureux et amusant et d’infinies possibilités de personnalisation.

Alpine revient enfin !

Des années de rumeurs, d’annonces de retour, Alpine délaissée puis abandonnée par Renault semblait condamnée à rester l’arlésienne de la voiture sportive française malgré un blason prestigieux et chargé d’histoire. Puis, à l’occasion du Grand Prix de Monaco, Renault a présenté l’A110-50, hommage à la marque de Jean Redelé et profession de foi. Enième coup d’épée dans l’eau ? Pas cette fois semble-t-il, puisque quelques mois plus tard, Renault et Caterham officialisaient leurs fiançailles pour la conception et la production de modèles sportifs cultivant la philosophie originelle des deux marques. La réponse en (petite) série pourrait intervenir dès 2016...

Dacia, le low-cost à maturité

La marque roumaine a déjà écoulé deux millions de voitures depuis sa reprise par Renault et le lancement de la Logan en 2004. Un succès dû également à la Sandero et au Duster, et qui correspond à un vrai changement des mentalités pour une clientèle qui souhaite aller à l’essentiel. La gamme ne cesse de s’élargir et de gagner en séduction. Cette année, Dacia a lancé pas moins de quatre modèles : le monospace Lodgy à moins de 10 000 euros, le Dokker, un monospace à prix cassé ainsi que sa déclinaison utilitaire, puis les best-sellers Logan et Sandero.

Mazda fait cavalier seul

La petite marque japonaise est sortie voici quelques années du giron de Ford et continue sa route seule, sans dépendre d’aucun grand groupe automobile. Un choix courageux, qui lui laisse toute latitude pour développer ses propres solutions techniques à partir d’une feuille blanche. Le résultat s’appelle Skyactiv avec des châssis, des moteurs et des boîtes de vitesses 100 % maison. Et surtout un design innovant et personnel. Les deux nouveautés lancées cette année, le CX-5 et la berline Mazda 6 séduisent tout en semant le trouble chez la concurrence.

Alfa et Seat : convalescence et renaissance

Le géant Volkswagen voulait faire de Seat l’Alfa-Romeo du groupe. Il a même songé à racheter la marque italienne au plus mal. Pourtant, cette fin d’année 2012 laisse de l’espoir à ces deux marques très latines : Seat vient de renouveler sa Leon qui se permet de faire de l’ombre à sa majesté la Golf dont elle propose les prestations à un tarif nettement plus réaliste. Quant à Alfa, qui ne compte plus à sa gamme que deux modèles, le groupe Fiat a réaffirmé sa volonté de garder le biscione dans son giron et annoncé un plan produit ambitieux afin de venir marcher sur les terres des marques allemandes.

Le 4x4 au sommet de son art

Alors que l’ubuesque malus dit « écologique » signe l’arrêt de mort du 4x4 en France, le genre n’aura jamais été aussi abouti qu’en 2012. Outre une moisson de SUV réussis, cette année a vu apparaître le Ford Ranger, inspiré du gros F-150 américain, qui devient le meilleur pick-up du marché avec des prestations très homogènes que ce soit avec le « petit » 2.2 litres ou le très onctueux 5-cylindres 3.2 litres. Dans un autre genre, le mythique Range Rover signe avec sa quatrième génération la voiture parfaite : aussi confortable et bien fini qu’une Rolls, ambiance inimitable, il reste une référence en tout-terrain.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Les tops et les flops 2012
Alfa-Romeo Experience Days
Fiat Panda 4x4 : l’équilibriste
Jeep Academy, à la découverte du 4x4
Citroën C3 VTi 82 : downsizing à la française
Ford Ranger Wildtrak 3.2 : cousin d’Amérique
Seat Leon : mais que reste-t-il à la Golf ?
Mazda 6 : l’anticonformiste
Audi A3 SportBack : bilan de compétences
Range Rover : la Rolls des sables
Opel Adam : l’invitée surprise
Fiat 500L : quand la famille s’agrandit...
Skoda Rapid : limousine de poche
Mercedes CLS Shooting Break 63 AMG Edition 1 : chasseur de sensations
Opel Mokka : un SUV fort de café !
Aggravation du bonus-malus : le haut de gamme français condamné ?
Kia Cee’d SW : le fond et la forme
Mitsubishi Lancer Evolution X : sans compromis
Fiat Strada Adventure double cabine : unique en son genre
Range Rover 2013 : le Range au sommet