>

01Men 1er portail masculin : Informations et articles
 

BIEN-ÊTRE

  |  

VOYAGE

  |  

TENDANCE

  |  

GASTRONOMIE

  |  

SHOPPING

  |  

ARCHIVES 2006-2008

STYLE DE VIE
RETOUR RUBRIQUE
envoyer par mail écrire à l'auteur imprimer
Greffes de cheveux : toutes les techniques (2/2) Caroline Lebrun

CALVITIE

Greffes de cheveux : toutes les techniques (2/2)

Caroline Lebrun , 01men., le 31/10/2008 à 15h00
Une fois établi le diagnostic sur la chute des cheveux, il est parfois possible de recourir aux microgreffes capillaires pour repeupler les zones chauves. Le point sur les techniques chirurgicales existantes.
PHOTOS
 Exemple montrant l’état d’un cuir chevelu avant et après une microgreffe par bandelettes. Environ un tiers de la densité de la chevelure de jeunesse est récupérée.
Exemple montrant l’état d’un cuir chevelu avant et après une microgreffe par bandelettes. Environ un tiers de la densité de la chevelure de jeunesse est récupérée.

Décrite pour la première fois au Japon en 1943, la microtransplantation de cheveux s'est popularisée à New York à partir des années 1950. Elle consiste à prélever des cheveux d'une zone donneuse (habituellement occipitale ou temporale) pour les implanter sur la zone clairsemée.


Le principe de fonctionnement des greffes capillaires

« Les cheveux situés au niveau de la nuque et des tempes ne possèdent pas de récepteurs qui les rendent sensibles à l'action des hormones. Par conséquent, ils ne sont pas soumis au mécanisme chimique responsable de l'atrophie du follicule pileux sur d'autres parties du crâne », explique le dermatologue Jack Smadja. Or, lors d'une greffe, le patrimoine génétique de ces unités folliculaires dépourvues de récepteurs hormonaux est totalement préservé. « Les cheveux transplantés continuent de pousser avec les caractéristiques de longévité de la zone donneuse », indique le docteur Smadja.


Un savant jeu de trompe-l'oeil !

Une fois la calvitie stabilisée, le procédé des microgreffes permet ainsi d'optimiser la quantité de cheveux restante en la répartissant de manière diffuse et homogène sur les parties dégarnies du cuir chevelu. « Il s'agit de créer un effet de trompe-l'oeil permettant de récupérer en moyenne un tiers de la chevelure dont bénéficiait le patient à ses 15 ans », explique la dermatologue Catherine Laverdet.

Depuis ces dix dernières années, les techniques chirurgicales de correction des calvities ont bénéficié d'importantes évolutions technologiques qui laissent espérer des résultats esthétiques beaucoup plus naturels que par le passé. A condition, comme nous l'évoquions dans le premier volet de ce dossier (Greffes de cheveux : des progrès et des risques), de prendre toutes les mesures de précaution qui s'imposent.

A lire également sur le thème de l'alopécie androgénique : Freiner la calvitie, c'est possible et Tous les traitements pour stopper la chute des cheveux.


Suite du dossier
>>> 1. Microgreffons prélevés par bandelettes : la méthode « classique »

Infos Circulation 01men
Courtier Forex : NOUVEAU !
Spéculez sur le marché des changes. Testez vos talents de trader.

Plus d'infos


AJOUTER AUX FAVORIS  .  MENTIONS LEGALES  .  CONTACTS