En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le boum du marché du vin sur Internet

Avec une croissance annuelle de l'ordre de 30 %, les ventes de vin en ligne connaissent une progression spectaculaire. Tour d'horizon des sites les plus actifs.

laisser un avis
Facilité de la commande, livraison à domicile, diversification de l'offre, promotions personnalisées... Produit par excellence de la tradition et du terroir, le vin n'a pas pour autant renoncé aux atouts des nouvelles technologies pour séduire de nouveaux acheteurs.
A l'instar d'autres biens de consommation, la vente de vin en ligne connaît d'ailleurs un succès croissant. ' Même si ce marché est encore très étroit comparé à la taille du marché total, il est estimé à 100 millions d'euros en France et à un peu moins de 2 milliards d'euros dans le monde, soit 5 % des ventes mondiales de vin, tous circuits de distribution confondus ', indique le professeur de marketing bordelais Grégory Bressolles dans son étude ' e-performance Barometer ', présentée en juin 2007 à l'occasion du salon Vinexpo.

Les forces en présence sur le Net

Du petit négociant indépendant au grand producteur comme la société Baron Philippe de Rothschild, en passant par le caviste traditionnel, tel Nicolas : tous les acteurs du secteur viticole sont désormais représentés sur la Toile. Parmi les nombreuses forces en présence, une analyse sectorielle du marché publiée par Xerfi en novembre 2007 fait ressortir la catégorie des ' pure players '. Ces entreprises, comme 1855, Wine and Co., Châteauonline ou Rouge-Blanc, font uniquement de la vente en ligne et restent totalement absentes des circuits de distribution traditionnels.
Qu'il s'agisse ou non de tels spécialistes, on recense environ 200 sites français consacrés à la vente de vin sur Internet. ' Principalement positionnés sur le moyen et le haut de gamme, les cavistes on line s'adressent en majorité à une clientèle avertie et aisée, indique l'étude. Toutefois, de nouveaux sites sont apparus récemment, se revendiquant comme les "low cost" du vin. ' On peut citer à titre d'exemples les sites Vin-Malin ou Easywine4u, qui vendent des bouteilles très bon marché ?" entre 2 et 5 euros pièce ?" et comptent sur les volumes pour rentabiliser leurs opérations.

Inconvénients de la commande en ligne

Les offres à bas prix posent cependant le problème des frais de port ?" une dizaine d'euros au minimum ?", qui rendent les commandes au compte-gouttes peu attrayantes et restreignent la pratique, fréquente en boutique, du picking : l'achat d'une bouteille pour un repas. Une fois le paiement effectué, l'étape de la livraison peut aussi réserver de mauvaises surprises. Grégory Bressolles évoque ainsi le cas de certains sites proposant une gamme de vins très variée, avec plus de 20 000 références, parmi lesquelles seules 200 ou 500 sont réellement en stock. ' Si vous avez la malchance de commander une bouteille indisponible, il faudra patienter plusieurs semaines avec le risque de ne pas être livré du tout ! '.
Enfin, le handicap majeur sur Internet reste ?" au même titre que pour la vente à distance ?" l'impossibilité de goûter un produit complexe, difficile à juger à l'aveugle. Pour surmonter ce problème et faire face à une concurrence de plus en plus rude, les sites essaient de multiplier les services visant à mieux orienter leur clientèle.

Diversification des services

Notes, avis, conseils pour l'association des mets et des vins, potentiel de garde ou encore reportages vidéo chez les producteurs : voilà autant d'outils censés faciliter la visite d'internautes particulièrement avertis. ' Le profil des acheteurs n'est pas le même que dans les magasins traditionnels, où l'on trouve majoritairement des femmes en train de faire les courses. Sur les sites, il s'agit plutôt d'hommes connaisseurs, à l'affût des bonnes affaires et susceptibles d'acheter du vin en primeur ', indique Grégory Bressolles. Pour ces CSP+, la perspective d'un ' bon repas entre amis ' est, selon l'étude ' e-performance Barometer ', la principale motivation à l'achat.
Les amateurs de bons crus utilisent aussi Internet pour rechercher des informations sur des vins qu'ils ont repérés chez de petits producteurs et qui sont introuvables dans la grande distribution. Expert en Bourgogne, chevalier de la confrérie de Tastevin, Alain Lebleu explique ainsi avoir découvert récemment les riches possibilités offertes par Wine-Searcher, un moteur de recherche lancé en 1999 par une société néo-zélandaise, qui permet, en quelques clics, de visualiser la liste complète des lieux où un vin est commercialisé, et ce dans le monde entier. ' Même si les sites Web représentent un moyen pratique de présélectionner une bouteille, je préfère continuer à me fournir chez un marchand, pour garder le plaisir de discuter avec le vendeur ', confie cependant ce fin connaisseur, qui n'a pas encore franchi le pas de l'achat en ligne...

Le vin sur 20 des meilleurs sites français,
selon le classement du e-Performance Barometer1
Rang Adresse du site Note de satisfaction (sur 20)
attribuée par les internautes
1er www.nicolas.com 14,88
2e www.rouge-blanc.com 14,61
3e www.vin.fr 14,26
4e www.chateaunet.com 14,10
5e www.cave-spirituelle.com 13,94
6e www.chateauonline.fr 13,91
7e www.vinatis.com 13,87
8e www.1855.com 13,86
9e www.lesavourclub.fr 13,73
10e www.vin-online.net 13,62
11e www.vin-fr.com 13,60
12e www.75cl.com 13,59
13e www.vintageandco.com 13,55
14e www.wineandco.com 13,53
15e www.mondovino.com 13,43
16e www.lavinia.fr 13,28
17e www.sodivin.com 13,27
18e www.millesima.com 13,23
19e www.oovin.com 12,79
20e www.intercaves.fr 11,70
Source : Létude ' e-performance Barometer ' réalisée en mai 2007 auprès de 2 813 internautes et de 28 sites de vente en ligne faisant partie des sites les mieux référencés par les moteurs de recherche. La note attribuée par les internautes se base sur une évaluation globale à partir de 7 critères : information, utilisation, sécurité, offre, interactivité, fiabilité, design.




envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Goudemalion : l'exposition so Goude à Paris !
Trophées des piscines : immersion en images
La « street food » au Festival de la photographie culinaire
Des voitures d'exception aux enchères
Des portefeuilles qui s'affichent
Chèches et écharpes légères
Les Bouroullec, la poésie au service du design
Les cuirs sont de retour
Des maisons en kit vraiment contemporaines
Sacs et besaces pour vos sorties en ville
Dormir au volant : un quatre-étoiles à Stuttgart
Vestes et blousons de saison !
Des idées de déco à partager
Quand le design se met au sport
Jaguar s'offre une suite au cœur de Londres
Des sneakers pour tous les temps !
De petits sacs à dos pour vos loisirs
Les talents du design de demain
Paris Plages : réactions à chaud
Les nouvelles réserves de biosphère