01Men 1er portail masculin : Informations et articles
01men  >  Sport

Nouvelle série de scandales avant le Tour 2007

Dix ans après l'affaire Festina, la Grande Boucle vit toujours au rythme des révélations de dopage. Et depuis six mois, le monde du cyclisme a encore passé la vitesse supérieure, rendant la course anecdotique.


Tentative de suicide de Frank Vandenbroucke, trois ans après celui de Marco Pantani.

L'équipe T-Mobile licencie Serhiy Honchar (ex champion du monde de contre la montre 2000), pour ses bilans sanguins anormaux lors de Liège-Bastogne-Liège et lors du Tour de Romandie.

En plus de la lettre d'engagement en faveur d'un nouveau cyclisme par les coureurs signataires, le président UCI Pat McQuaid exige des managers qu'ils interdisent toute collaboration avec un médecin ou un préparateur extérieur et invite les coureurs ne l'ayant pas encore fait à livrer leur ADN.


Le CONI (Comité Olympique National Italien) sollicite l'agence mondiale antidopage pour interpréter les résultats de contrôles inopinés datant du 30 mai sur le Giro, juste après l'étape du Monte Zoncolan et après le contrôle antidopage traditionnel de l'UCI. Danilo Di Luca, Gilberto Simoni, Riccardo Ricco, Eddy Mazzoleni ne sont pas vraiment positifs, mais des doutes subsistent& Quant à Leonardo Piepoli (Saunier Duval) et Alessandro Petacchi (Milram, cinq victoires sur le dernier Giro), qui bénéficient d'une AUT, une enquête en cours pour déterminer le mode d'administration& La participation de ce dernier est donc suspendue jusqu'à l'annonce du verdict.


Mathias Kessler, l'allemand d'Astana), ami d'Andreas Kloden et Jan Ulrich, est suspendu par son équipe, en raison de son contrôle positif à la testostérone le 24 avril, veille de la Flèche Wallonne.

Vinokourov signe la lettre d'engagement des coureurs à l'UCI.

Suspension d'Eddy Mazzoleni, troisième du Giro 2007. Il est convoqué mercredi 4 juillet devant le comité national olympique italien (CONI) pour s'expliquer sur son implication dans l'affaire " Oil For Drugs ".

En réponse aux soupçons qui pèsent sur son équipe depuis le Giro Alexandre Vinokourov rend publique sa collaboration avec le docteur Ferrari (ex médecin notamment de Piotr Ugrumov, Lance Armstrong, et Mario Cipollini). " Travailler avec Ferrari, ce n'est pas si extraordinaire, déclare-t-il dans le quotidien lEquipe. Pourquoi avoir honte quand on sait que les coureurs français continuent de travailler avec le docteur Mabuse, qui a plus de souci ave la justice que Michele Ferrari ? "

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur