>

01Men 1er portail masculin : Informations et articles
 

ACTU

  |  

ESSAIS

  |  

VIDÉOS

  |  

DOSSIERS

  |  

INFO TRAFIC

  |  

COTE OCCASION

  |  

MONDIAL 2008

  |  

F1

  |  

CRÉDIT

AUTOMOBILE
RETOUR RUBRIQUE


ESSAI COMPLET

Essai Volkswagen Passat Alltrack 2.0 TDI 140 ch 4MOTION : Baroudeur dans l'âme

Le 09/03/2012, par Autodeclics
Occuper tous les terrains, telle semble être l'ambition de Volkswagen avec la nouvelle Passat Alltrack. Après avoir pris le parti de ne jouer que la carte du SUV avec les Tiguan et Touareg, plus question aujourd'hui pour le constructeur de laisser le champ libre à la concurrence dans la catégorie des breaks tous-chemins. Au programme : look de baroudeur, transmission efficace en toutes circonstances et dynamisme préservé. La catégorie n'a qu'à bien se tenir !

Introduction

Ainsi, la marque de Wolfsburg s'immisce dans un marché très ''cosmétique'' qui permet à la Passat de rompre un certain classicisme, de gagner en polyvalence et de conserver les qualités dynamiques d'un break. Depuis l'instigateur Audi Allroad, on peut dire que les ingrédients ont fait recette avec l'apparition des Skoda Octavia Scout et autres Seat Altea Freetrack... rien que chez le groupe VW. Car outre les excellents Subaru Outback et Volvo XC70, on distingue aussi les défunts Alfa Romeo 156 Crosswagon et Saab 9-3X.<br/><br/>Aujourd'hui, l'arrivée de la Peugeot 508 RXH soulèverait-elle de nouvelles rivalités ? Pas tout à fait. En étant exclusivement propulsée par une motorisation hybride autorisant ''accessoirement'' l'appellation tous-chemins (grâce à sa pseudo-transmission intégrale), la sochalienne constitue en effet un cas à part. L'approche de la Passat Alltrack semble donc plus convenue en puisant à souhait dans la (riche) banque d'organe VAG. Prenez une Passat SW 2.0 TDI, relevez-là de trois centimètres (pour culminer à 165 mm de garde au sol), apposez-lui extensions d'ailes et boucliers spécifiques et greffez-lui la transmission 4MOTION de type Haldex du Tiguan : le tour est joué.

Plus séduisant

Si le désir d'évasion et de polyvalence accrue se pose en évidence, l'Alltrack apparaît également un peu plus... sexy que la Passat classique. Sans aller jusqu'à parler d'esthétique quelconque, les coups de crayons de la Passat peinent en effet à faire chavirer les coeurs. Le design se révèle pourtant équilibré, sobre et sans fausse note. Justement, les quelques artifices bien dosés apportent un certain pouvoir de séduction, l'aspect ostentatoire d'un SUV en moins. <br/><br/>Du côté de l'habitacle, rien ne change, ou presque. Au premier coup d'oeil, seuls les seuils de porte et la trappe du cendrier estampillés Alltrack trahissent cette version. Impeccablement fini grâce à des plastiques moussés, des commandes précises et des ajustements parfaits, ce break familial fait toujours honneur à sa réputation. De plus, la variété de choix dans les combinaisons de teintes entre selleries et inserts, comme ici en cuir havane et placages alu brossés, apportent un peu de gaieté à un habitacle vaste jusqu'aux places arrière. <br/><br/>Cinq passagers et leurs bagages y trouveront leurs aises lors des voyages au long cours ! Côté équipement, place à l'automatisme et à la modernité : régulateur de vitesse auto-adaptatif, détecteur de fatigue, alerte et assistant de changement de ligne, feux de route automatiques, Park Assist 2ème génération ou encore suspension pilotée DCC (optionnelle à 975 euros)... rien ne manque. Surtout si l'on compose avec l'épais catalogue d'options.<br/>

Polyvalence accrue, agrément préservé

Notre modèle d'essai, animé par le 2.0 TDI de 140 ch et une boîte manuelle à 6 rapports, représentera incontestablement le gros des ventes de Passat Alltrack. L'archi-connu et réputé quatre cylindres à injection Common Rail s'accommode plutôt bien de sa tâche, malgré la centaine de kilos supplémentaires imposée par la transmission. Avec un peu plus de 1?700 kg sur la balance, les performances régressent légèrement avec un 0 à 100 km/h qui passe de 10,1 à 10,3 s. Mais le ressenti général ne s'en voit pas franchement altéré. Pas franchement foudroyantes, les reprises ne souffrent toutefois d'aucune arrière-pensée négative... même si la version 170 ch satisfera les plus pressés. <br/><br/>Malgré sa garde au sol atteignant 165 mm, la Passat Alltrack ne perd rien de sa superbe en matière de comportement routier. Impérial sur route, moelleux à souhaits sur les revêtements dégradés et maîtrisant parfaitement le roulis sur les petites routes, ce break tous-chemins apparaît bluffant d'agrément. Un compromis subtilement dosé qui conviendra à la fois au conducteur exigent un certain dynamisme et aux passagers sensibles à l'ambiance ouatée. Même la suspension pilotée réglée en mode confort distille une tenue de route agile et précise. Le mode sport parvient surtout à limiter les mouvements de caisse mais engendre en contrepartie quelques petites trépidations. Un détail car, dans l'ensemble, le bilan routier de la Passat Alltrack est très positif.

Un vrai tous-chemins

Une montée de col enneigée ? Un chemin de traverse à ornières ? Aucun problème, la Alltrack sort sa botte secrète : sa transmission intégrale 4MOTION dotée ici d'une fonction ''Off Road''. Agissant notamment sur l'ABS, le blocage électronique du différentiel central ou encore la sensibilité de l'accélérateur, ce programme, activable via une touche sur la console centrale, apporte une motricité sans faille, ici renforcée par la présence de ''pneus hiver''. <br/><br/>Malgré les portes à faux relativement importants, la garde au sol réhaussée de 30 mm permet de passer quelques obstacles relativement sans crainte. Les angles d'attaque (16?) et de fuite (13,6?), certes plus favorables, ne feront toutefois pas de miracle si les choses se corsent sur neige ou dans la boue. <br/>Typée traction dans des conditions de roulage normales, la répartition du couple avant/arrière s'établit à 90/10. Dès que le besoin s'en ressent, en fonction de la sollicitation sur l'accélérateur et du patinage des roues avant, le couple peut être renvoyé quasi-instantanément jusqu'à 85 % sur l'essieu arrière. Par ailleurs, même au point mort et quel que soit le sens de la marche, le rassurant contrôle de vitesse en descente, limité à 30 km/h, veille au grain. Seul un premier rapport à la démultiplication plus courte aurait encore favorisé la motricité et soulagé l'embrayage.

Allroad du peuple ?

Infligeant un surcoût de 4 000 euros - soit 35 170 euros - et environ 1 l/100 km de plus en cycle mixte par rapport à la version SW deux roues motrices (soit 5,7 l/100 km), la Passat Alltrack ne peut guère être qualifiée d'Audi Allroad du peuple. Mais tel est le prix d'une polyvalence d'utilisation décuplée et d'une certaine exclusivité, pour une Alltrack sachant faire face à presque toutes les situations. <br/><br/><br/><br/>


iPad vs Kindle

Noël Mamère chantait

Essai de la Renault Latitude
> tous les "vu sur le web" > toutes nos vidéos
Infos Circulation 01men
Trafic
Etat du trafic et des bouchons en temps réels

Plus d'infos
À LIRE AUSSI > tous les dossiers
Renault Latitude : discrète mais séduisante
L'Audi A7 testée par 01men.
Land Rover Freelander 2 : une anglaise de charme et de choc
Infiniti FX30d : un SUV luxueux et sportif

LES ESSAIS > tous les essais
La Mini John Cooper Works face à la Mini John Cooper Works GP II : 2 lettres qui changent tout
Essai Chevrolet Trax 1.7 VCDi 130 LT+ : l'art du compromis


La Mini John Cooper Works face à la Mini John Cooper Works GP II


Essai Chevrolet Trax


Essai Fiat 500L Trekking
> toutes les vidéos

Acheter / Vendre
> acheter une occasion :
tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer
> voiture de collection :
13 conseils pour ne pas se faire rouler à l'achat
 
Entretenir / Réparer

> en cas de problème :
les gestes simples pour diagnostiquer et réparer
> entretenir pour durer :
la marche à suivre pour préserver votre véhicule


AJOUTER AUX FAVORIS  .  MENTIONS LEGALES  .  CONTACTS